HYPNOSE
CLINIQUE THÉRAPEUTIQUE

Qu’est ce que l’hypnose appliquée aux difficultés sexuelles ?
La prise en charge des troubles sexuels par l’hypnose de la femme, de l’homme et du couple, est par essence pluridisciplinaire et fait appel à diverses connaissances et compétences tant biologiques, physiologiques que psychologiques et comportementales. Celle-ci intègre aussi les éléments sociaux et environnementaux de l’individu.
La sexologie s’inscrit dans la définition plus large de l’OMS en matière de Santé sexuelle. En ce sens les formations universitaires (DIU) proposent en France aux professionnels de santé diplômés des cursus qui leur permettront d’exercer sur les bases de leur profession initiale. C’est déjà un point commun avec l’hypnose… mais pas le seul… Historiquement, hypnose et sexologie ont suscité un regain d’intérêt dans les mêmes années 70/80… Beaucoup de points communs donc entre les 2 champs. (Mignot, 2006) Depuis, ils se sont structurés notamment à l’université à travers différents diplômes.

Face aux difficultés sexuelles souvent douloureuses psychiquement, mais aussi qui s’inscrivent dans le corps et les émotions, l’hypnose est une approche à la fois originale et efficace tant sur l’aide à la qualité de la communication avec le patient que dans les processus mis en place pour améliorer la vie sexuelle et affective des patients et leur permettre d’utiliser leurs propres ressources sensuelles, sexuelles et érotiques. C’est pourquoi hypnose conversationnelle et hypnose formelle pourront tour à tour être utilisées :
- l’hypnose conversationnelle : elle va favoriser la communication en particulier dans les premiers entretiens, libérer la parole parfois difficile pour les patients en souffrance dans leur intimité et permettre de s’appuyer sur les ressources positives de leur sexualité et les expériences du sujet.
- L’hypnose formelle : elle aura pour but un processus thérapeutique cohérent et justifié au regard de l’analyse du cas, des éléments de l’histoire sexuelle et de la construction de la vie affective, corporelle et émotionnelle et des habiletés, mais aussi du sens (ou du non-sens) de la sexualité pour le patient. La démarche clinique sera donc la base de toute prise en charge.

Originalité de l’hypnose pour un accompagnement sur mesure

C’est un ''processus de conscience modifiée'', voire élargie, très proche de celui vécu dans l’état amoureux et dans la sexualité : c’est aussi une forme de «dé-potentialisation» de la conscience qui intègre à la fois le corps et l’esprit dans toutes leurs dimensions.
- Ce processus global à la fois psychique et corporel permet le dialogue intérieur, une « reconnection » avec les éléments acquis, positifs, mais aussi dans d’autres cas refoulés, l’accès à l’inconscient et à ses relations avec les vécus inscrits dans le corps : le processus dissociation, mais surtout de réassociation en est la base.
- Par sa capacité d’absorption vécue en hypnose, le patient peut alors entrer en contact et renouer avec son intimité sans angoisse, mais aussi avoir accès à ses cognitions négatives (AHN, Arraoz, 2000).
- Il favorise la prise de contact avec le corps et l’ouverture de champ de conscience corporel, actualise et favorise la présence à soi et à l’autre par la qualité de l’attention, très important dans la sexualité.
- Il permet de restaurer le lien entre le corps et l’imaginaire, en particulier par l’utilisation de la métaphore, lien qui est souvent coupé, ignoré ou abîmé dans le symptôme sexuel. (Mignot, 2013)

Pourquoi donc l'hypnose en sexologie ?

- En premier lieu, l’observation clinique dans toutes les dimensions de la singularité du sujet, verbales, para verbales et non verbales, l’écoute attentive et bienveillante et l’information, l’éducation thérapeutique en matière de sexualité (Mignot, 2013) ainsi que l’appui sur les valeurs éthiques conformes aux principes des Droits humains comme le Respect de la Dignité, la recherche de l’Autonomie, les principes de sécurité et de consentement… (Mignot, 2015)
- Une analyse précise de la demande… de la plainte et des attentes, la mise en perspective de la complexité des processus conscients et inconscients en question (dimension bio-physiologique, image du corps, vie fantasmatique, rapport à la sensorialité, vie relationnelle mais aussi les habiletés…)
- Une démarche et une méthode : évaluation et repérage, diagnostic sexologique, prise en charge et/ou orientation
- Un cadre et des objectifs : avec différents niveaux d’intervention face au symptôme : Du plus direct (ex : travail sur une douleur sexuelle et/génitale, un bien être, un élément de vie…), au plus profond avec l’hypno-analyse et le travail sur le sens de la vie sensuelle, érotique et relationnelle…

Quelles sont les conditions de bases, piliers de la prise en charge en hypnose ?

Chez la femme : les troubles du plaisir et de l’orgasme, les dyspareunies, les vaginismes et les troubles du désir
Chez l’homme : les dysfonctions érectiles, les éjaculations rapides, les éjaculations retardées et les anéjaculations, les troubles du désir, les addictions sexuelles ou l’hypersexualité (Mignot, 2019)
Pour le couple : les difficultés de communication érotique, les crises conjugales, les conflits, les difficultés d’accordage sexuel…

Quelles sont les indications ?

LE CABINET

47, rue des Acacias
75017 Paris
Email :  joelle.mignot@wanadoo.fr
06.81.95.46.23

CONTACT

  • White Facebook Icon
  • White Yelp Icon